Osez le Monténégro !

Le Monténégro (montagne noire), au sud des Balkans, est un pays peu connu, même si la destination est de plus en plus prisée par les français. Le Monténégro est encore préservé du tourisme de masse. C’est donc maintenant qu’il faut aller à la découverte de cette perle de l’Adriatique.

A peine plus grand que l’île de France, ce petit pays renferme un patrimoine naturel hors du commun et des trésors architecturaux exceptionnels. Plusieurs sites et villes sont classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Ulcinj !

La riviera d’Ulcinj s’étend sur 35 kilomètres du Cap « Stari Ulcinj » jusqu’à la frontière albanaise. Débutant à l’Ouest par des criques et caps, la côte laisse la place à des plages de sable fin de la « petite plage » du centre ville jusqu’à « Ada Bojana », en passant par la plus longue plage de la côte adriatique « Velika Plaza ». Orangers, oliviers, figuiers, vignes et plantations de tabac dessinent le paysage de l’arrière pays.

Ulcinj est la ville la plus méridionale du Monténégro. Située à proximité de la frontière albanaise et du lac skadar, cette station balnéaire est atypique par son appartenance monténégrine et sa culture orientale. La municipalité d’Ulcinj abrite un patrimoine naturel et architectural pas des moindres. La ville fût fondée au Vème siècle avant J-C par les Grecs. Ces derniers en firent un port de pêche.
La ville passa sous la domination de l’empire romain d’orient à partir du IIème siècle avant J-C. Pôle commercial important de la province serbe de Raska au Moyen-âge, Ulcinj devint vénitienne en 1405. En 1571 les Turcs en prirent le contrôle. Puis Ulcinj se fit connaître pour sa réputation de ville de pirates. En effet au XVIIème siècle les corsaires maltais et d’Afrique du Nord venaient se réfugier et protéger leur butin à l’abri dans la « petite plage ». L’écrivain espagnol Cervantès y aurait été emprisonné par les corsaires en 1571. La ville fut conquise par le Monténégro en 1881.

L’histoire d’Ulcinj a laissé de belles traces ; on y trouve la vielle ville médiévale fortifiée, plus d’une trentaine d’églises et mosquées. Elle concentre des richesses naturelles importantes, l’île d’Ada Bojana, Velika Plaza (la plus longue plage de l’adriatique 12 km), une oliveraie de plus de 88 000 arbres (Valdanos), le lac Sasko.

Les montagnes Prokletije sont l'une des chaînes de montagnes les plus impressionnantes des Balkans.

Mont Lovcen, le coeur historique du Montenegro et un panorama fabuleux

Pourquoi ne pas essayer d’atteindre le 7ème ciel, en partant à la conquête du mont royal du Montenegro, au sommet du Lovcen à plus de 1800 mètres? Une vue imprenable vous attend avec un panorama exceptionnel sur l’Adriatique et des paysages de montagnes karstiques tout aussi impressionnants côté terres…

Par une petite route en lacets, vous aborderez le mont Lovcen et son mausolée (Mauzolej na Lovcenu), qui constitue le coeur historique du Montenegro. A une quarantaine de kilomètres de Kotor et de Cetinje, il offre un point de vue unique sur les montagnes et sur l’Adriatique. Si vous allez au Montenegro, n’oubliez pas, de passage au sommet du Lovcen en cyrillique serbe et monténégrin: Ловћен. Le Lovcen se situe dans les Alpes dinariques à 45 km de Cetinje par une petite route en lacets ; à 100 km de Kotor.